La greffe osseuse pré-implantaire

Le développement de l’implantologie expose de plus en plus souvent l’implantologiste au problème de l’insuffisance de capital osseux chez certains patients.

Pour les plus motivés, il est possible de proposer différentes techniques de reconstruction osseuse maxillaire permettant de les implanter dans des conditions satisfaisantes. 



Le prélèvement osseux
 
Il se fait au niveau du crâne, du menton, du ramus ou de la hanche.
Dans certains cas, quand il n'y a pas une grosse perte de substance, on évite le prélèvement en utilisant des matériaux synthétiques ou d'origine synthétique, bovine ou humaine. 


1. Les comblements sous-sinusiens
 
Ils sont indiqués dans les insuffisances osseuses en hauteur des secteurs postérieurs au maxillaire supérieur.
 
Le sinus est une cavité qui après la perte des dents prend une place importante dans le maxillaire supérieur (un peu comme un trou dans un morceau de gruyère).

Pour placer l'implant (vis en titane) on comble partiellement cette cavité.

Actuellement, on utilse de plus en plus des matériaux synthétiques pour les comblements sinusiens.

Avant le comblement.
Avant le comblement.
Après le comblement. Il n'a jamais été noté une quelconque perturbation de la physiologie sinusienne.
Après le comblement. Il n'a jamais été noté une quelconque perturbation de la physiologie sinusienne.
2. Les greffes d’apposition

Elles sont indiquées dans les insuffisances d’épaisseur.

Avant.
Avant.
Greffe sur la paroi externe de l'os.
Greffe sur la paroi externe de l'os.

CONCLUSION

  • Le prélèvement osseux ne constitue pas un acte chirurgical majeur. Sa durée de réalisation est de 40 minutes en moyenne. et il nécessite une hospitalisation variant de 24 à 48 heures.
  • Les techniques de greffes osseuses maxillaires en chirurgie pré-implantaire permettent d’accroître les indications d’implantation chez les patients motivés qui présentent un déficit osseux maxillaire. Le matériau de référence reste l’os autogène, essentiellement  mentonnier ou au niveau de la dent de sagesse inférieure.
  • Ces techniques doivent être maniées avec prudence, par un chirurgien rompu aux techniques de prélèvement et de greffe osseuse et susceptible d’assumer les éventuelles complications infectieuses qu’elles peuvent entraîner.





Auteur : Dentalespace

Les informations fournies sur ce site internet sont destinées à améliorer, et non à remplacer, la relation entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

TOUS LES THEMES
Les plus
Les plus
3 fiches soins
La Carie
La Carie
7 fiches soins
La Gencive
La Gencive
3 fiches soins
L'Hygiène Bucco-Dentaire
La Chirurgie
La Chirurgie
3 fiches soins
Les Implants Dentaires
Les Implants Dentaires
6 fiches soins
La Prothèse
La Prothèse
8 fiches soins
L'Orthodontie
L'Orthodontie
2 fiches soins
Les Inclassables
Les Inclassables
10 fiches soins
La Radiologie
La Radiologie
2 fiches soins
     Télécharger la charte déontologique du conseil de l'Ordre   |   Site du Conseil de l'Ordre des Chirurgiens-dentistes